Actualité scientifique : Les bienfaits de l’EM bokashi sur le contrôle de la salinisation secondaire des sols en Chine

Riziere_en_chine.jpg

Une rizière en Chine (source: chineescapade.com)

Depuis sa découverte par le Docteur Teruo Higa au début des années 1980, l'EM Bokashi a fait ses preuves dans plus de 90 pays tels que les États-Unis, le Japon, l'Autriche. Il a été démontré que l'utilisation des microorganismes efficaces permettait d'améliorer la qualité des sols et des cultures.  

Dans cette étude de l'université de Hohai publié en décembre 2008 dans la revue internationale Water Science and Engineering, des chercheurs tels que Shao Xiaohou ont testé l'efficacité de l'EM Bokashi sur le contrôle de la salinisation secondaire des sols en Chine. Lors de cette expérimentation, les microorganismes efficaces ont été appliqués sur un système de la production de riz équipé d'un drainage des sols, dans la région de Ningxia. 

Le but de cette étude était de testé l'efficacité de l'EM bokashi dans le contrôle de la salinisation secondaire des sols. Cette salinisation du sol se produit en raison d'une mauvaise irrigation et d'une mauvaise qualité des eaux. En effet, dans les régions semi-arides en Chine, les terres sont fortement altérées par le sel à cause d'une mauvaise gestion des systèmes de drainage. Environ 7 % de ces terres cultivées subissent une salinisation secondaire, ce qui représente 62 400 km² de sols cultivés dans tout le pays. Cette salinisation secondaire représente donc un obstacle majeur dans le développement de l'agriculture. Afin de mener cette étude, celle-ci a été lancée dans les sols salins de la ferme de Qianjin et dans la ville de Baiquan. 

Des résultats qui laissent penser à une efficacité de l'EM bokashi sur le contrôle de la salinisation des sols 

Dans un premier temps, les résultats de l'expérience semblent montrer que l'EM Bokashi, combiné avec le drainage des terres, améliore l'efficacité du contrôle de la salinisation secondaire du sol. Par ailleurs, l'application de l'EM bokashi laisse penser à une amélioration de  la perméabilité et de la capacité d'aération des terres, ce qui faciliterait l'évacuation des sels. Cette combinaison de l'EM bokashi et du système de drainage des sols semble avoir un effet positif sur le rendement et la qualité du riz par rapport aux années précédentes. 

Dans un second temps, l'EM bokashi permettrait d'améliorer les sols salins et alcalins. En effet, les chercheurs ont constaté une diminution de concentration de sels dans les sols en deux ans. Par ailleurs, cette technique améliorerait la teneur en matière organique du sol ainsi que la quantité de nutriments dans les terres. Les chercheurs ont donc conclu que l'EM Bokashi est un bon vecteur microbien pour favoriser la colonisation du microorganisme, afin de créer un environnement sain et favorable à l'agriculture.

Capture.PNG

« Les effets de l'EM Bokashi sur le rendement en grains et sur la qualité du riz (valeurs moyennes de 2000 et 2001) »

(Source: researchgate.net)

Les résultats suggèrent notamment que l'EM Bokashi peut réduire la quantité d'engrais chimiques dans les terres, offrant ainsi aux agriculteurs la possibilité de passer à un système d'agriculture biologique avec moins de risques environnementaux. Par conséquent, l'étude de l'université de Hohai démontrerait que l'EM Bokashi est très efficace pour augmenter physiquement, chimiquement et biologiquement la fertilité des sols touchés par le sel en Chine et partout dans le monde.Selon une étude de l'université de Tadulako en Indonésie, il serait notamment possible d'améliorer la qualité des sols grâce au procédé de compostage bokashi, en particulier sur les terres sèches. 

bannière

Découvrez nos kits de compostage urbain prêts à l'emploi

Kit_nutri.png

Kit_terra.png

KIT_cyclus.png

En savoir plus
Accepter