Accueil ecovi composteur
composteur Ecovi bokashi
Foire aux question compost

Les 4 erreurs à ne pas commettre lors du compostage des déchets organiques.

12.12.2017

Les 4 erreurs à ne pas commettre lors du compostage des déchets organiques.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Pour certains le compostage ressemble à de la simple putréfaction, c’est qu’ils oublient que ça reste un art à maitriser. Le compostage reste un processus naturel qui implique plusieurs centaines d’espèces d’être vivants invisibles et qu’il faut ménager. Des vers des larves des insectes, mais surtout des bactéries des champignons microscopiques, et autres micro-algues interviennent dans ce processus complexe. C’est toute une équipe insoupçonnable qui vit dans votre composteur, qui s’y développe en digérant vos déchets organiques.

Ainsi votre composteur devient alors la résidence principale d’une vie très active. Seulement si votre composteur ne se trouve  pas dans de bonnes conditions vous n’obtiendrez pas un compostage de qualité.

 

Voici les 4 erreurs majeures à ne pas commettre lors du compostage :

 

Compostage erreur n°1 : Exposer son composteur plein sud avec un ensoleillement maximum toute l’année.

Comme pour les humains, la chaleur excessive déshydrate, de plus votre composteur de jardin emmagasine la chaleur, c’est certains que l’équipe de compostage microscopique aura du mal à travailler dans votre composteur avec des températures supérieures à 50°c et sans eau. Votre composteur doit se trouver dans un endroit ombragé à l’Est ou à l’Ouest de manière à ce qu’il ne subisse pas trop les grosses chaleurs mais qu’il ne soit pas non plus exposé excessivement au Gel (orientation Nord).

 

Compostage erreur n°2 : Poser son composteur sur une dalle béton, palette ou autre support isolant.

Si vous posez votre composteur sur une surface isolante vis-à-vis de sol et de la terre, l’équipe de compostage microscopique ne pourra pas accéder à son espace de travail, le composteur. Il faut donc toujours veiller à ce que votre composteur soit en contact avec le sol et la terre. N’hésitez pas à faciliter l’accès à votre composteur pour cette vie microscopique. Par exemple si vous constatez que le sol est trop dure à l’endroit où vous souhaitez posez votre composteur, donner quelques coups de bêche pour décompacter le sol et faciliter ainsi la circulation des microorganismes vivants.

 

Compostage erreur n°3 : incorporer trop de résineux thuya et sapin.

Malheureusement pour les détenteurs de haie en Thuya, où pour ceux qui souhaitent composter leur sapin de noël, c’est impossible avec un simple composteur de jardin, il faut du matériel professionnel.

 Tout d’abords, le bois se décompose très lentement, il faudrait le broyer pour en faire de la matière brune à incorporer. C’est ce que font les jardiniers expérimentés, ils broient toutes les matières végétale  ligneuses (bois).Si vous n’avez pas de broyeur n’essayez pas de composter vos grosses branches. En ce qui concerne les Thuya et autres résineux, ils sont acides et détruisent une partie de la vie microbienne de votre composteur. Pour vous donner une idée regardez en dessous de vos haies de thuya toutes les plantes y poussent difficilement.

Préférez, vos déchets de cuisine, vos tontes de gazon, les cendre de cheminée.

 

Compostage erreur n°4 : Abandonner son composteur. 

 

Bien souvent les possesseurs de composteur le considèrent comme une simple poubelle.  L’équipe de compostage microscopique qui s’y trouve n’aime pas le sentiment d’abandon. Plus sérieusement votre tas de compost demande un peu d’attention, et cela consiste tout simplement à retourner votre tas de compost à l’aide d’une fourche. Vous pouvez retourner le compost deux fois par an pour les moins courageux. L’idée est d’incorporer de l’oxygène et d’obtenir un compost homogène.

Vous obtiendrez ainsi un compost fin et plus facile à utiliser par la suite.

Alors au travail!

 

Sinon pour les moins courageux il existe les composteurs d'appartement .


En savoir plus
OK