Le bokashi, un compost japonais

Les origines du bokashi

p_dr.higa02.jpg
Le Docteur Teruo Higa Source: 
https://www.emrojapan.com/dr-higa/

Fruit d'un curieux hasard et de beaucoup de patience, le bokashi ou «matière organique fermentée» désigne un procédé de compostage créé à partir d'un mélange de micro-organismes. Connu pour ces études sur les micro-organismes aérobies et sur d'autres bactéries anaérobiques, le Docteur Teruo Higa, notamment professeur à l'université de Ryukyu est à l'origine de ce processus.

Après cinq longues années sans résultats, celui-ci décide un jour de jeter ses divers mélanges contenant les micro-organismes aérobies, des bactéries lactiques anaérobies et des levures sur du gazon afin d'éviter de polluer les égouts de l'île d'Okinawa. A sa grande surprise, il s'aperçoit de l'efficacité de ces éprouvettes dans la pousse des plantes quelques semaines plus tard.

Pour mettre au point LA solution miracle, le professeur Teruo Higa ne manque pas d'imagination. Ce chercheur reconnu utilise son nez comme instruments pour vérifier la pertinence de ces recherches ! Si l'odeur du mélange ne lui plaît pas, le résultat n'est pas satisfaisant. Il y a de quoi perdre de son odorat car c'est finalement au début des années 1980 qu'il met au point l'EM (micro-organismes efficaces), une poudre issue d'un mélange incroyable de micro-organismes et de son de blé fermenté qui permet d'influencer la décomposition de matières organiques. Le bokashi est créé. Aujourd'hui, les travaux du professeur Teruo Higa sont mondialement connus, ce qui fait de lui l'un des plus grands chercheurs sur les micro-organismes.

Le bokashi, un composteur de ville

Pour le docteur Teruo Higa, «l'EM est un dieu», de quoi surprendre ! Selon lui, ils permettent une agriculture durable et améliorent a qualité du compost. Ces micro-organismes efficaces agissent directement sur la matière organique, pour en faire une matière extrêment fertile ce qui fait toute la renommée du bokashi.

Avec l'urbanisation et le développement de l'agriculture urbaine, le composteur bokashi, un petit composteur d'appartement, a été spécifiquement conçu pour les populations qui vivent en ville. C'est un moyen plus rapide, moins polluant et efficace pour transformer les déchets de cuisine dans son appartement, à chaque période de l'année. Il est maintenant possible grâce à ce procédé de cultiver en ville, d'avoir du compost potager, des plantes saines et un balcon fleuri. Pour vous convaincre, voici les 5 manières de créer un compost en ville.

Pour créer son compost en autonomie, dans son appartement, de la cuisine au balcon et rapidement, il vous suffit de vous procurer un composteur bokashi accompagné de ces accessoires (couvercle hermétique, filtre, sac d'activateur, coupelle, robinet et compresseur) et de déchets organiques (épluchures de fruits et de légumes, coquilles d'oeufs, marc de café, restes alimentaires...) et le tour est joué. Son petit format rectangulaire, son poids très léger et ces couleurs simples lui permettent de s'incruster facilement dans tous les recoins de votre cuisine. Faire du compost en ville devient alors un jeu d'enfant !

Composteur_de_cuisine_bokashi_Ecovi_1.png

Le petit composteur de cuisine Ecovi

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur le compostage, consultez la liste des déchets organiques que vous pouvez utiliser. Maintenant que le compost japonais n'a plus de secret pour vous, lancez-vous.

A vos composts ! 

En savoir plus
Accepter